mercredi 21 novembre 2018

L'or de Venise.Les mystères de Venise, tome 2.


Venise, 1752. 
Par une glaciale nuit de décembre, un homme est retrouvé étranglé dans une ruelle. Il est la première victime d’une série de meurtres auxquels Marco Pisani, haut magistrat de la République de Venise, se trouve mêlé.
Idéaliste et passionné, Pisani est un précurseur des Lumières qui a compris depuis longtemps que ce qui est légal n’est pas toujours juste. Amoureux de sa ville, il la voit avec tristesse sombrer dans la décadence. Ses enquêtes ne font que renforcer ce sentiment en levant définitivement le voile sur la part d’ombre d’une société en proie aux conflits familiaux, aux rumeurs destructrices et au vice.
Aidé de son ami avocat Zen, de Nani le gondolier sans scrupule et de la belle et indépendante Chiara, Pisani mène l’enquête sans relâche, des chantiers de l'Arsenal aux prisons du palais des Doges, en passant par les maisons de jeux et les palais de la noblesse… Jusqu’à découvrir la vérité, aussi amère que surprenante.
Un roman policier captivant, porté par une écriture élégante et précise !


Annoncé pour juin 2019


Venise, 1753. 

Le carnaval touche à sa fin quand sœur Maria Angelica, religieuse du couvent de Murano, est retrouvée sauvagement assassinée dans son appartement secret au cœur de la ville. Alors que Venise est en fête, Marco Pisani se lance dans l’enquête et découvre bientôt que la moniale menait une double vie. Aidé par ses amis, dont l'avocat Daniele Zen, le magistrat croit rapidement avoir identifié le coupable. Mais les crimes s’enchaînent sans lien apparent entre eux, hormis la présence sur les victimes d'un médaillon gravé de curieux symboles.
Comme si cela ne suffisait pas, la fiancée de Pisani, Chiara Renier, femme d'affaires et voyante, est perturbée par une vision étrange et récurrente : un mur noir et le masque de Polichinelle.
Alors qu’il semble être dans une impasse, le magistrat peut heureusement compter sur le hasard et son souci du détail pour l’aider à résoudre cette énigme… Mais ne risque-t-il pas de mettre sa propre vie en danger ?


samedi 4 août 2018

Voir Venise et mourir





Londres, 23 janvier 1901. Quand Alistair se baisse pour ramasser un étrange cylindre doré lors du sacre d’Edouard VII, il ne pense certes pas réveiller les fantômes d’un passé meurtrier. Revenu d’entre les morts, Atropos, l’un des tueurs les plus dangereux d’Europe menace de semer le chaos et annonce sa prochaine cible : un énigmatique « avorton du Lion ». Alistair se voit contraint de repartir sur les traces de celui qu’il a déjà tué une première fois ou, du moins, de trouver et d’éliminer celui ou celle qui a eu le mauvais goût de ressusciter l’un des pires cauchemars des services secrets britanniques et français. Envoyé à Venise pour éradiquer le mal renaissant, Alistair ne saurait plus compter sur l’aide de ses deux jeunes cousins, Meredith devant faire son entrée dans le monde et Benedict profitant de ses études en ingénierie à Cambridge ; quant à Miss Hayley Fortescue, la gouvernante-infirmière, il n’ose plus même y songer. Le retour du loup solitaire, somme toute.

Cette troisième enquête des cousins Clifford nous plonge dans les mystères de la Sérénissime à l’aube du XXème siècle, quand le roi d’Italie peine encore à maintenir la toute nouvelle unité italienne.

https://www.babelio.com/livres/Montariol-Voir-Venise-et-mourir-Les-enquetes-des-cousins-Cl/1040933




Une lecture agréable, un bon moment qui m'a poussé à acquérir les deux autres enquêtes que j'ai lues avec autant de plaisir.