jeudi 24 février 2011

Odoardo Fialetti, peintre et graveur.


De formato foetu..
 Giulio CASSERIO ( anatomiste) Odoardo FIALETTI (artiste)

Il y avait ,dans l’église San Domenico (clic) ,les sépultures des doges Gerolamo et Lorenzo PRIULI, celle de Cassandra FEDELE , déjà évoquée dans cet album,  et du frère Tommaso CAFFARINI, familier de sainte Catherine de Sienne.

Mais la relique la plus précieuse était certainement un fragment de la Sainte Croix conservée dans l’autel dit » Nome di Dio ». Les œuvres picturales qui ornaient cette église étaient nombreuses et dues à Palma le Jeune, Odoardo FIALETTI, Pietro MALOMBRA, Marco VECELLIO. Bien peu ont échappé à la destruction de l’église, fort heureusement la relique de la Sainte Croix fut sauvée et se trouve aujourd’hui à San Pietro di Castello. Quant à la dépouille de Fra CAFFARINI, elle se trouve à présent à San Zanipolo sous le polyptique Vincent FERRIER.

J'ai voulu en savoir plus sur les artistes que je ne connaissais pas et j'ai trouvé ces gravures qui ont retenu mon attention.

Portrait de Marc Antonio MEMMO

Odoardo FIALETTI
Peintre et graveur né à Bologne en 1573, mort à Venise en 1638

Il fut l'élève de   J.-B. CREMONINI  et du TINTORET. Il y a des tableaux de lui à San Marco  et à San Andrea de Murano.
 On connaît de lui deux cent quarante-trois planches, de facture très inégale; les Noces de Cana et Saint Sébastien d'après Tintoret; les Jeux de l'amour (15 pl., 1617); Préceptes de l'escrime (43 pl., 1828); Costumes des ordres religieux (1626 et 1658), etc.


Je regarde la première gravure et je me dis que ma grand-mère devait la connaître.
Et pourquoi, à votre avis?

mercredi 23 février 2011

Idylle vénitienne (14).Les chastes Oaristys


 Richard MILLER


XIV. Les chastes  Oaristys

Elle vient chaque après-midi, quitte son chapeau, s’installe…Elle farfouille mes tiroirs ;elle tripote les flacons, dans mon cabinet de toilette…Elle sourit aux glaces de mon studio, respire mon rosier nain, caresse l’Apollino d’albâtre qui minaude à l’angle de ma table…Elle se blottit contre mon épaule ;elle fredonne de petites airs rafraîchissants, du Lulli candide, du Bach sédatif, du Rameau cristallin et virginal ;elle dit : »On est heureux, n’est-ce pas ? C’est si gentil l’amour platonique ! » ;et de temps en temps, pour me distraire, elle me prête sa bouche, ou son front, ou ses épaules, ou- une minute, rien qu' une minute ses seins.

Gabriel SOULAGES 


mardi 22 février 2011

Bouquet d'amour à Murano

Tout au bout de la fondamenta Vetrai, au pied du pont Vivarini, une porte discrète , un couloir, un jardin et des souffleurs de verre..et des "légumineuses" en fleurs...:-)
J'ai dans mon coffre à souvenirs, depuis 50 ans, un petit bouquet séché. Premier bouquet d'amour..:-)
C'étaient aussi les fleurs préférées de ma mère..et pour la même raison. Je ne manque jamais d'en acheter , au printemps, et j'essaye de le garder le plus longtemps possible.


lundi 21 février 2011

La Vénitienne au bal masqué

Joseph Désiré COURT

""Pour le bal qu'on prépare,
Plus d'une qui se pare,
Met devant son miroir
Le masque noir.""
Alfred de Musset