samedi 26 novembre 2011

vendredi 25 novembre 2011

A la Sainte Catherine



A la Sainte Catherine, une cigale vaut une poule"... 
ce vieux dicton vénitien rappelle que novembre est la pleine saison des "canoce"  appellation locale d'une sorte de cigale de mer caractéristique de cette partie de l'Adriatique.


A choisir, je préfère la poule...quand même :-(

jeudi 24 novembre 2011

Casanova...Histoire de SA vie..





Télérama Hors Série N°175H Casanova, Novembre 2011
  
Grâce à un généreux mécène, la Bibliothèque nationale de France a acquis en février 2010 le splendide manuscrit, écrit en français, de l’Histoire de ma vie ,qui est le chef d'oeuvre littéraire de CASANOVA

A l'occasion de l'exposition qui lui est consacrée , le magazine Télérama vient de publier un hors série consacré à  
Casanova, splendeur et misères d'un courtisan. 

 L'illustration de la couverture ainsi que d'une partie des articles de ce numéro a été confiée à  Lorenzo Mattotti (clic) . 
On y trouve également des dessins de Moebius, de Carlos Nine ,de Pat Andréa ,...


 Lorenzo MATTOTI

Un très beau numéro à se procurer sans hésiter...j'ai été bien inspirée
cet après-midi... le dernier exemplaire a été pour moi.:-)



GALLICA, la bibliothèque numérique(clic)  vous permet de feuilleter le manuscrit, du moins les pages qui ont déjà été numérisées.
L'écriture est élégante et parfaitement lisible.

Ca Morosini..del Giardin



Portes de la ca Morosini del Giardin, calle de la Posta de Fiandra dans Cannaregio (p 35 du CCC) le long du rio Santi Apostoli.
Livia (clic) avait fait un article dessus .






Photos : ZEN

mercredi 23 novembre 2011

Idylle vénitienne.L'épisode de Paolo et Francesca.


Lovis CORINTH




Bravant le sourire du portier, du lift et des caméristes, j’étais monté jusqu’à sa chambre…Un petit rhume, depuis la veille, la tenait couchée…Comment vit-on un jour sans la voir !

-Partez vite ! je vous en supplie, partez vite ! hoquetait-elle, tandis que je baisais son front, ses cheveux, ses tempes…Partez vite !…Il n’est allé qu’à Padoue, en auto…il a dû prendre le train à Mestre, pour rentrer, le train de trois heures…Il arrivera dans cinq minutes !

Mais je m’étais assis au bord de son lit, je furetais dans ses dentelles, je lui parlais à voix basse.
-Écoute…écoute…chuchotais-je…Écoute…Laisse-moi t’expliquer…
-Vous n’y songez pas ! Vous devenez fou !…Ici ?…Ici ?..
Vous auriez cette audace ?…d’ailleurs, le voilà…le voilà ! J’entends des pas dans le couloir !

Et l’on a frappé à la porte.
-Un télégramme, signora ! criait un groom dans la serrure.

****

La dépêche ouverte, le bambino reparti, elle a battu des mains, joyeuse ;elle a mis ses bras autour de mon cou.
-rRgardez…regardez ! disait-elle. C’est de lui…c’est de mon mari…regardez : «  Une panne. Ne rentrerai que… »

Et nous ne lûmes pas plus avant.


Gabriel SOULAGES 


mardi 22 novembre 2011

Sainte Cécile.Bernardo STROZZI


Sainte-Cécile

La belle Sainte au fond des cieux
Mène l'orchestre archangélique,
Dans la lointaine basilique
Dont la splendeur hante mes yeux.

Depuis que la Vierge biblique
Lui légua ce poste pieux,
La belle Sainte au fond des cieux,
Mène l'orchestre archangélique.

Loin du monde diabolique
Puissé-je, un soir mystérieux,
Ouïr, dans les divins milieux
Ton clavecin mélancolique,

Ma belle Sainte, au fond des cieux. 

Emile NELLIGAN   (1879-1941)


Bonne fête à la maman de mes deux petites filles ainsi qu'à toutes celles qui fêtent  sainte "Cécile", musiciennes ou pas