mercredi 30 mars 2011

Idylle vénitienne (16) Confidences



Sandro Botticelli. Simonetta VESPUCCI dite la bella Simonetta
 
Confidences.

""Je vous en ai dit, aujourd'hui, des choses ! s'est-elle exclamée, rieuse, au moment de partir,ce soir.Maintenant , vous savez mes goûts, mes pensées, mes rêves, les moindres détails de ma vie...Vous savez le nom de mes trois King-Charles...Vous savez que, chaque hiver, je prends du sirop pectoral, comme faisait la bella Simonetta...
Vous savez que j'adore Shelley, Pétrarque, les anges de Giovanni Bellini, la musique de Florent Schmitt, les cigarettes de Samos, les sorbets au marasquin...
Vous savez...

Mais, hélas, je ne sais pas encore s'il est exact qu'elle ait, sur sa peau de neige,- ainsi que me l'a raconté son indiscrète baigneuse du lido trois signes noirs, échelonnés...trois minuscules signes noirs: le premier derrière le genou, le second un peu plus haut, l'autre...""

Gabriel SOULAGES 


 

Piero di Cosimo




Simonetta Cattaneo de Vespucci 
 (née Simonetta Cattaneo de Candia à Gênes en 1453 - morte à Florence le 26 avril 1476 de la tuberculose), fille de Gaspar Cattaneo della Volta et Cattocchia Spinola de Candia, surnommée « la bella Simonetta » ou « La Sans Pareille », était la femme de Marco Vespucci de Florence et de fait, la cousine par alliance du navigateur Amerigo Vespucci. Connue pour avoir été la maîtresse de Julien de Médicis, le jeune frère de Laurent le magnifique, elle eut, à Florence, la réputation d'être la plus belle femme de son époque. C'est certainement ce qui explique qu'elle servit de modèle à de nombreuses œuvres majeures de la Renaissance et qu'elle inspira de nombreux poèmes.
Source Wikipedia

Au cours de mes recherches , j'ai trouvé ce blog ( clic) qui parle de la belle Florentine 
et puis aussi celui-ci (clic) et encore celui-ci...à vous de suivre les traces de cette si jolie dame..

dimanche 27 mars 2011

Bon appétit !

Neno MORI
 (Venise 03/11/1899 - 02/11/1968).
 
 
Il y a dans l'air  un entêtant parfum de printemps..
bon dimanche et, selon la formule consacrée, a presto ! 
:-)