samedi 3 octobre 2015

A la campagne ou en ville



les ferronniers n'ont jamais manqué d'ouvrage.








Belle semaine automnale !



8 commentaires:

  1. Que de la belle ouvrage en effet ...c' est de la ferronnerie d' art ...un métier si difficile ...:-)
    Joli dimanche à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Mathilde.Un dimanche de plein soleil!

      Supprimer
  2. Des motifs que j'aime photographier : )
    Bon dimanche Danielle,
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine que tu as une belle collection de clichés.Belle semaine à toi.

      Supprimer
  3. là tu touches une corde sensisible
    car mon père était serrurier _ ferronnerie d'art
    il faisait des balcons des portails , des escaliers interrieurs
    et dire que j'aurais temps besoin de lui
    bonne journée
    on est enveloppé dans du brouillard bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon père aussi travaillait le fer pour son plaisir et j'ai chez moi quelques-unes de ses créations.Mais je me souviens particulièrement d'une couronne de roses ( roses dans lesquelles ont pouvait brancher une petite ampoule) qu'il avait fait pour illuminer une vierge dans une église du Congo.Je vois encore la finesse des pétales et le bonheur de la communauté religieuse du lieu.Le beau dimanche s 'achève dans le soleil.Bises.

      Supprimer
  4. Bonjour Danielle, c'est vrai que certaines catégories de travailleurs ne restaient pas sans travail à Venise. Ici an France je installé sur portes et fenêtres des grilles faites à la main par un ami. Elles sont admirées par mes voisins et pour moi sont un souvenir de Venise. Bonne semaine.
    PS - S'il te plait va voir ma réponse à ton commentaire sur mon blog. Merci.

    RépondreSupprimer
  5. Superbes ces grilles. Je me suis crue à Venise...

    RépondreSupprimer