vendredi 4 juin 2010

Pietro LONGHI

Pietro FALCA, dit Pietro LONGHI
( Venise,1701-1785)


""Pas plus que leurs pigeons, les Vénitiens ne s'envolent jamais bien loin.Les voici rentrés a casa, où, bien volontiers et très sagement, ils prennent la pose devant leur portraitiste attitré : Pietro LONGHI.

Pourvu d'un métier simple et scrupuleux, dont la naïve gaucherie a son charme, il nous invite dans les demeures typiquement vénitiennes, peu décorées, peu meublées, toutefois ni pauvres, ni délabrées.Ce ne sont pas toujours des patriciens qui les occupent mais de petits nobles, de petits bourgeois.

On y fait de la musique en famille; on y reçoit débonnairement le médecin, le perruquier, la modiste; la jeune fille de la maison prend sa leçon de danse, le dernier- né fait ses premiers pas.

Si l'on quitte le logis, c'est pour se rendre chez l'apothicaire, chez le notaire, chez la parfumeuse; ou bien sur une île de la lagune, on gagne le parloir d'un couvent où des nonnes fort peu cloîtrées vous accueillent derrière les légères barrières des loges grillagées.


Au ridotto, on joue, on gagne , on perd ...

Au retour on va voir" il vero rinoceronte africano"...

Le petit peuple n'est pas oublié , représenté dans les attitudes de ses métiers traditionnels.Mais parmi toutes ces images, pas d'images de carnaval, celui-ci ne semble pas avoir beaucoup préoccupé le petit monde des petits tableaux de LONGHI; bien que l'on aperçoive par ça, par là, les silhouettes de quelques déguisés, hommes ou femmes, perdus dans les plis de l'ample baüta. Le peu remuant LONGHI n'est pas le peintre de ses folles fêtes que Venise offrait à l'Europe entière. Pietro LONGHI a écrit avec ses pinceaux l'histoire des modèles de GOLDONI.

avec l'aide de" l'Histoire de la peinture vénitenne."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire